You are using an outdated browser

In order to deliver the greatest experience to our visitors we use cutting edge web development techniques that require a modern browser. To view this page please use Google Chrome, Mozilla Firefox or Internet Explorer 11 or greater

Albert Oehlen: portrait

L'artiste

Albert Oehlen

Krefeld, Allemagne, 1954

Albert Oehlen nait en 1954 à Krefeld, en Allemagne. À Hambourg, il assiste à la Hochschule für Bildende Künste de 1977 à 1981, où il étudie les Beaux Arts avec le professeur Sigmar Polke.  

Sa première exposition individuelle est organisée à la galerie Max Hetzler (Stuttgart) en 1981, sous le titre Bevor ihr malt, mach ich das lieber (Avant que vous peigniez, je préfère le faire moi-même)Les œuvres d’Oehlen de cette époque, où prédominent les tonalités marron foncé, représentent des scènes d’espaces intérieurs, sous-sols, appartements et musées, toujours déserts.

Dans les années quatre-vingt, il commence à combiner des éléments abstraits et figuratifs, une tendance qui finirait par aboutir à ses peintures abstraites.

En 1982, il crée ses premiers travaux de collage.

En 1988, il s’installe pendant un an avec son ami l’artiste Martin Kippenberger en Andalousie, puis à Madrid. Durant cette étape, il crée ses premiers dessins et peintures d’arbres.

En 1990, pendant son séjour à Los Angeles, il achète un ordinateur avec lequel il commence à créer des dessins qui, en 1992, donneraient naissance à sa série de Peintures par ordinateur (Computer Paintings), achevée en 2008. 

En 1997, il commence ses peintures grises (série achevée en 2008).

Entre l’an 2000 et l’an 2009, il exerce comme professeur de peinture à la Kunstakademie Düsseldorf.

En 2007, il commence une nouvelle série de peintures dans lesquelles il intègre des affiches publicitaires.

Après sa visite à l’exposition Action Painting à la Fondation Beyeler de Riehen (Bâle) en 2008, il se met à peindre directement avec les doigts (Fingermalerei).

Actuellement, il continue à travailler à sa série de peintures d’arbres, commencée en 1989, et à ses collages grand format.

Albert Oehlen a exposé dans des institutions et des galeries de prestige international, en Europe comme aux États- Unis. Parmi ses expositions les plus récentes, on relève celles inaugurées à Kunsthalle Vierseithof, Allemagne (2000) ; Kestner–Gesellschaft, Allemagne (2001) ; Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, France (2002) ; Salzburger Kunstverein, Autriche (2004) ; Domus Artium, Salamanque (2002) et Musée Cantonale des Beaux Arts, Suisse (2004), itinérance ; Secession, Vienne (2004) ; FRAC Auvergne—Écuries de Chazerat, Clermont–Ferrand, France (2005) ; Museum of Contemporary Art North Miami (2005), première grande exposition monographique de l’artiste aux États-Unis ; Whitechapel Gallery, Londres (2006) ; Museo di Capodimonte, Italie (2009) ; Musée d'Art moderne de la Ville de Paris (2009) ; Emil Schumacher Museum, Allemagne (2010) ; Sammlung Grässlin, Allemagne (2010) ; Carré Musée d’art contemporain de Nîmes, France (2011) ; Kunstmuseum Bonn, Allemagne (2012) ; Museum Moderner Kunst, Vienne (2013) ; Museum Wiesbaden, Allemagne (2014) ; New Museum, New York (2015) ; Kunsthalle Zürich (2015) ; The Cleveland Museum of Art, Cleveland (2016) ; auxquelles il faut ajouter l’exposition actuelle du Musée Guggenheim Bilbao (2016). L’œuvre de l’artiste a aussi été incorporée à la Biennale de Venise 2013.

Albert Oehlen vit et travaille entre la Suisse et l’Espagne.

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre politique de cookies